La deuxième dime

Beaucoup de chrétiens reconnaissent et suivent les instructions de la Bible concernant la prière – ou – le prélèvement de la dime. Généralement référencée dans Malachie 3:10, c’est une formule simple qui demande aux croyants de donner 10% de leurs revenus pour soutenir les activités de l’église et la propagation de l’évangile. Les églises à leur tour ont habituellement des directives strictes sur l’utilisation de ces fonds, principalement en les utilisant dans l’évangélisation et le ministère direct.

Lisez Deutéronome 14:22-29. Dans ces instructions, quel est le but principal de la dime?

Il y a une tentation qui consiste à penser que nous avons accompli notre devoir d’offrande quand nous prélevons les 10%. Mais les instructions données aux Israélites donnent à penser que les 10% étaient un point de départ. Des études suggèrent qu’un Israélite antique donnait régulièrement selon les lignes directrices dans les lois Lévitiques, et cela s’évaluait entre un quart et un tiers du revenu annuel, pour soutenir les prêtres, entretenir le sanctuaire et aider les pauvres.

Certains chercheurs décrivent ce qu’ils donnent, en particulier pour prendre en charge les étrangers, les orphelins et les veuves – comme la deuxième dime. Il est évident que le peuple devrait jouir des résultats de leurs travaux et de leurs récoltes. Dieu a promis de les bénir, particulièrement dans leur nouveau pays, mais ils ne devaient pas prendre cette bénédiction pour acquise ou oublier les indigents.

Au cours des années ordinaires, cette partie de la récolte devait être amenée au sanctuaire et partagée à partir de là. Mais tous les trois ans, il devait y avoir un accent particulier sur le partage de leurs bénédictions dans leur propre communauté. Pendant ces fêtes de la moisson, il y avait une attention particulière à ceux qui pouvaient facilement être négligés ou oubliés: « Tu la donneras au Lévite, à l’étranger, à l’orphelin et à la veuve; et ils mangeront et se rassasieront, dans tes portes » (Deu 26:12 NEG).

Conformément aux instructions de Dieu, au moins une partie de ce que donnent les Israélites devait être utilisée pour aider financièrement ceux qui en avaient le plus besoin. Encore une fois, cela reposait sur la mémoire du peuple et l’appréciation de la bonté et de la miséricorde de Dieu.

Lisez Deutéronome 26:1-11. Que dit le Seigneur? Comment devrions-nous appliquer cela à notre propre attitude envers le fait de donner à ceux qui en ont besoin?

06/07/2019

Le plan d’un monde meilleur

07/07/2019

Le Dieu qui entend

08/07/2019

Les dix commandements

09/07/2019

Esclaves, veuves, orphelins, étrangers

10/07/2019

La deuxième dime

11/07/2019

L’année du jubilé

12/07/2019

Leçon quotidienne